Mefiez-vous du nom des techniques...

Publié le par Tijigaya

En discutant il y a quelques temps avec des amis du dojo à propos des kata et de leurs applications, je me suis rappelé une idée que j'avais lue sur un forum. Certains éprouvent des difficultés à “lire” les kata en partie  du fait d'un travers du karate d'après-guerre, celui de nommer les techniques. Cela peut paraître surprenant d'exprimer une telle idée, mais il faut rappeler que les noms de techniques ne datent que des année 1920, c'est-à-dire d'une époque où par soucis de clareté dans l'enseignement de masse, il a fallu consigner chaque mouvement. Or, auparavant, ces noms n'existaient pas! On savait très bien que nommer, c'était enfermer, figer un mouvement dans une idée, alors qu'une des caractéristiques du kata est sa polysémie. Autrefois, les maîtres ne faisaient que montrer les mouvements en disant “” (”comme ça”). Ce point me paraît très important, car il permet de faire lumière sur les applications des kata. Je pense que s'il peut être intéressant de nommer les techniques dans un but pédagogique par exemple, il faut vite oublier ces dénominations. Trop souvent, lorsque par exemple on appelle le mouvement remonté “age uke”, il est compris exclusivement comme un bloquage haut, alors qu'une frappe de l'avant bras peut tout à fait être possible. Alors oubliez ces noms qui vous limitent et approfondissez vos techniques sans complexe!

Publié dans Technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article